Mission et vision

Mission

Le CAVA est en charge de l’acquisition, de la gestion, de la conservation, de l’examen, de la mise à disposition et de la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel analogique et numérique de la VUB et des personnes et organisations néerlandophones de la sphère laïque humaniste en Flandre et à Bruxelles. Le CAVA conseille la communauté du patrimoine et les formateurs d’archives dans ces matières. Les activités du CAVA concernent la Flandre et la communauté néerlandophone de Bruxelles, mais peuvent également sortir de ces limites.

Le CAVA gère ce patrimoine pour la communauté laïque humaniste flamande, pour la communauté académique de la VUB, pour la Flandre et pour le monde :

1. parce qu’il apporte la preuve:

  • -des activités de ces communautés pour qu’elles puissent se justifier sur le plan administratif, financier, juridique et moral ;
  • -des activités, des coutumes et des droits de ces communautés et de leurs membres ;
  • -de l’histoire de ces communautés en Flandre.

2. pour assurer la survie de ce patrimoine et des communautés du patrimoine :

  • par le transfert des connaissances passées et présentes ;
  • en partageant et en utilisant le souvenir et l’expérience relatifs à ce patrimoine.

3. parce que ce patrimoine est important dans la lutte pour la construction d’une société démocratique et pluraliste dans laquelle le libre examen et les valeurs humanistes occupent une place centrale.

Vision

Le CAVA planifie sa gestion en collaboration avec les administrations de la VUB et des organisations laïques humanistes et avec d’autres gestionnaires de patrimoine. Il s’inspire des lignes politiques des décideurs. Ce faisant, le CAVA veut agir dans l’intérêt du patrimoine, assurer la pérennité des communautés du patrimoine et adopter un rôle actif et responsable dans la politique flamande du patrimoine.

Conformément à ses valeurs démocratiques, le CAVA rassemble le plus grand nombre d’utilisateurs possible dans son fonctionnement. C’est pourquoi nous demandons l’implication de notre conseil scientifique et de notre groupe de résonance.

Le CAVA recherche activement des liens de collaboration pour assurer une base aussi large que possible au patrimoine laïque humaniste. Nous collaborons dans une perspective d’ouverte et selon le principe de le complémentarité. Nous accordons notre confiance et notre respect à nos interlocuteurs et nous tâchons de gagner les leurs. Nous contribuons également à établir des ponts et en établissons nous-mêmes. Ainsi, nous pouvons faire connaître le patrimoine et les valeurs qui y sont associées à un large public. Le CAVA renforce sa position en englobant et en collaborant avec :

  • -l’environnement de recherche et de développement de la VUB et d’autres universités ;
  • -les formateurs d’archives laïques ;
  • -le secteur du patrimoine :
    • -tant avec des centres d’expertise et des institutions de formation ;
    • -qu’avec des centres du patrimoine qui conservent le même sorte de patrimoine ;
    • -et avec des institutions du patrimoine au niveau international, national et bruxellois.

Le CAVA contribue à l’expertise du secteur en participant à des projets et en apportant des connaissances. Il entend ainsi apporter sa pierre à la construction de :

  • -la professionnalisation de la gestion des documents et du secteur du patrimoine dans la communauté universitaire, la communauté laïque et la communauté du patrimoine au niveau national et international en Flandre ;
  • -l’amélioration des connaissances du patrimoine qu’il gère.

Le CAVA mise sur un fonctionnement de qualité tant dans la gestion des documents, des archives et du patrimoine que dans la gestion commerciale, car ceci constitue la meilleure garantie pour la conservation du patrimoine en tant que tel et de service aux utilisateurs, aux formateurs d’archives et aux donateurs de patrimoine.

Le CAVA se base, pour la gestion des archives, sur une vision Records Continuum parce que celle-ci permet d’offrir à la gestion des archives les meilleures garanties de survie. Cela implique que nous considérons des fonctions comme l’acquisition, la conservation et la gestion et la consultation comme une partie du cycle de gestion intégral. Autant que possible, le CAVA intègre dans son fonctionnement des normes, des méthodes, des bonnes pratiques, des principes de bonne gestion et des résultats d’études novatrices.

Le CAVA prévoit les besoins de ses groupes cibles en stimulant la recherche, en créant des outils de recherche, en exécutant des recherches et en publiant les recherches de tiers et de ses chercheurs internes. Pour y parvenir, le CAVA utilise tous les outils possibles : la mise en place de publications, la mise sur pied d’expositions, l’organisation de séminaires et d’ateliers et la participation à des groupes de recherche et à des événements.

Le patrimoine conservé par le CAVA est d’une importance capitale pour notre société démocratique. C’est pourquoi le centre est ouvert à toute personne intéressée, dans les limites fixées par les formateurs d’archives et les détenteurs du patrimoine initiaux. Nos idéaux démocratiques nous poussent également à chercher à établir le plus de contact possible entre les jeunes, les migrants et les étudiants internationaux et notre patrimoine. Nous leur accordons dès lors une attention particulière dans nos plans d’action.

Le CAVA considère les utilisateurs comme des clients. Chaque utilisateur a droit à un accueil chaleureux et professionnel. Nous aimons jouer le rôle d’intermédiaire dans le secteur de l’information et renvoyons, au besoin, l’utilisateur vers d’autres institutions gestionnaires du patrimoine.

Le CAVA apprend constamment et mise sur les opportunités de modernisation. C’est pourquoi nous incitons nos employés à s’engager dans des formations (ciblées) pour, ainsi, stimuler leur développement personnel et parce que la connaissance et l’acquisition de compétences sont capitales pour la poursuite de la construction de l’institution.

Le CAVA encourage l’esprit de groupe et la solidarité parmi ses employés. Travailler ensemble sur la base de ces principes assure une bonne ambiance, ce qui est bénéfique aux utilisateurs.

Le CAVA s’investit délibérément dans la durabilité :

  • -d’une part, en adoptant une politique écologique parce que les membres du mouvement laïque humaniste ont le devoir de s’assurer que le monde reste sain pour l’homme et les autres formes de vie ;
  • -d’autre part, en assurant la conservation des documents pour constamment garder une trace de l’évolution de notre société.

Les commentaires sont clos.